Contactez-nous

Croissance & Technologie

Croissance & TechnologiePar A PLUS FINANCE

LH Aviation. A Plus Finance a investi 2 M€ en septembre 2013 pour accompagner la société dans son développement et dans la mise en place de l’outil industriel pour la production de ses avions.

Weesevent. A Plus Finance a investi 1 M€ en décembre 2011 à l’occasion du 1er tour de table institutionnel de la société.

PrintKlub. A Plus Finance a participé au 1er tour de table institutionnel de la société aux cotés de business angels, sous la forme d’une augmentation de capital.

CrossJet. A Plus Finance a accompagné la société pendant plusieurs années jusqu’à son introduction au printemps 2014.

Mister Bell. A Plus Finance a participé à la levée de fonds de 3,5 millions d’euros réalisée en 2012, aux côtés d’Omnes Capital.

A Plus Finance s’est historiquement développée sur l’investissement dans les jeunes entreprises innovantes en France. Cette activité se focalise sur des secteurs particulièrement dynamiques : technologies de l’information, environnement, e-business, industrie, médias. L’objectif de gestion est de repérer des projets de sociétés à fort potentiel et proposant une bonne visibilité sur le moyen terme.

Même si les investissements sont toujours minoritaires, nous souhaitons développer une forte proximité avec les managers des sociétés en portefeuille pour favoriser une approche consensuelle des rapports entre actionnaires. Nous nous impliquons dans la gouvernance des sociétés à travers une participation active au Conseil d’Administration ou Conseil de Surveillance.

Investissement

L’équipe de gestion investit des tickets compris entre 1 et 5M€ et peut intervenir à différents tours de table. Elle peut également, de manière ponctuelle, intervenir en amorçage sur des dossiers spécialement attractifs.

Pour les sociétés les plus jeunes, nous pouvons investir en capital mais également en obligations convertibles. L’association des deux outils permet d’éviter une trop forte dilution des managers et de reporter une partie des sujets de valorisation au second tour de financement. Il permet également de mieux contrôler l’utilisation des fonds. Ainsi, le ratio de conversion des obligations n’est pas déterminé au moment de l’investissement (afin d’éviter de sur-payer ou discuter longuement d’une valorisation par nature aléatoire à ce stade). Il est indexé sur la valorisation du prochain tour de financement (avec une prime de non conversion et une décote d’antériorité). Ce mécanisme permet également de protéger l’investissement (caractère « sénior » de la dette vs. equity).

Pour les entreprises plus avancées dans leur stade de développement, les outils privilégiés sont des instruments « senior » type actions de préférence. Celles-ci autorisent un volant de négociation supplémentaire lors de la discussion sur la valorisation d’entrée. Elles offrent en effet un matelas de sécurité sur la répartition du produit de cession à la sortie. Le mécanisme des actions de préférence (cf. graph ci-dessous) peut se décrire de la façon suivante : le produit de cession (V) est distribué dans un premier temps (i) aux porteurs de parts préférentielles, à concurrence de leur investissement (P) ; le solde est ensuite distribué (ii) au prorata de leur participation entre les porteurs d’actions ordinaires (O) et préférentielles.

 

Participations en portefeuille

 

Réseau Experts

Réseau Experts – une organisation basée sur l’efficacité et la proximité

Le « Réseau Experts » regroupe des professionnels indépendants ou des membres de grandes entreprises ayant déjà montré leur grand professionnalisme auprès d’A Plus Finance. Proposée aux entreprises présentes dans nos portefeuilles, cette idée originale permet aux dirigeants d’accéder à des experts capables de les aider à développer au mieux leur entreprise ou répondre à des questions ponctuelles qu’ils pourraient avoir.

Les experts constituant le réseau d’A Plus Finance répondent à 3 critères capitaux :

  • Ils figurent parmi les plus compétents dans leur domaine,
  • Ils ont déjà travaillé avec des membres de nos équipes de gestion et ont instauré avec eux une relation de confiance,
  • Ils sont passionnés par l’entrepreneuriat et souhaitent apporter leur expérience au développement de jeunes entreprises de croissance.

Les personnalités qui composent le « Réseau Experts »

David BizerNBv2

David Bizer, spécialité : ressources humaines, développement international

David Bizer est franco-américain vivant en Europe depuis 1998. Il a débuté sa carrière dans l’internet chez Netscape en 1996 en tant que recruteur. Il a ensuite rejoint Google en 2003 comme premier recruteur en Europe, puis Staffing Manager. En 2010 il a intégré HackFwd un accélérateur de start-ups en tant que Chief Talent Geek. Pendant trois ans, Hackfwd a fait 16 investissements.David a aujourd’hui créé sa propre société, Talent Fountain où il conseille des start-ups sur des sujets autour du recrutement et des ressources humaines en Europe. Il a un réseau étendu de contacts partout en Europe, en particulier en France, Allemagne, et dans les pays de l’Est.

Arnaud Debains_NBv2

Arnaud Debains, spécialité : finance d’entreprise, secteur technologique

Arnaud Debains (Ingénieur civil des Mines et ESSEC) a débuté sa carrière en 1985 et a travaillé plusieurs années à la direction financière opérationnelle de grandes sociétés telles que Rank Xerox, Hachette, Econocom et MCI Worldcom. En 2004, il crée avec deux associés la société CitéFibre, premier opérateur de télécommunication proposant de la fibre optique pour le grand public, société qu’il revend au Groupe Illiad fin 2007.Depuis il intervient en tant que CFO dans des start-ups du secteur technologique (Sensitive Object, Bonitasoft, Work4lab, Tigerlily, LD Mobile, Minutebuzz, etc.).

Patrick Guérillot_NBv2

Patrick Guérillot, spécialité : développement d’entreprise, secteur des télécoms

Patrick Guérillot a une expérience de plus de 20 ans dans le développement d’entreprises High-tech dans le domaine des drones, des semi-conducteurs et des terminaux TELECOMS. Après 8 premières années d’expérience dans le développement de terminaux acquise chez SAGEM puis Philips Communication System, il rejoint en 1996 la start-up WAVECOM qui devient le leader mondial des modules pour mobiles 2G/3G  suite à une double introduction en bourse Euronext Paris/ Nasdaq. Il y occupe successivement les fonctions de directeur des projets puis directeur R&D et enfin directeur technique VP groupe. Depuis 2003, il a rejoint le fonds privé Remote Reward, créé par l’un des fondateurs de WAVECOM, où il prend la direction opérationnelle de plusieurs participations et acquiert une expérience complémentaire en création, acquisition, restructuration, fusion et cession d’entreprises High-Tech. 

Gilles MeyerNB

Gilles Meyer, spécialité : développement d’entreprise à l’international

Gilles Meyer (Ingénieur INSA et MBA Harvard) a commencé sa carrière en 1993 comme responsable de l’ingénierie pour le Groupe  Italien Signal Lux. A sa sortie de Harvard en 1998 il rejoint l’équipe de Booz Allen & Hamilton à New York et s’occupe de stratégie et de restructuration dans le cadre de LBOs. En 2000, il crée en Irlande sa première entreprise de réseaux sociaux Tutticom, cédée en 2001. Entre 2001 et 2012 il exerce des fonctions de dirigeant dans plusieurs entreprises de technologie dont Eurekasoft, Voxpilot et Quescom. Suite à la cession de Quescom, il devient conseil en Corporate Development et en situations de retournement.
photo Olivier Denigo

Olivier Denigot, spécialités : financement, développement de jeunes entreprises technologiques

Olivier est depuis 17 ans investisseur dans les sociétés de technologie. Il était dernièrement membre du directoire de UFG PE (350 M€ sous gestion). Olivier a réalisé plus de 25 investissements en tant que chef de file dans des sociétés innovantes. Il compte plus 22 sorties, dont les deux tiers en bourse ou auprès de groupes industriels internationaux (Intel, Reed Elsevier, Heinz, OnMobile, Autodesk,…).

photo Damien Mina

Damien Mina, spécialités : Conseil en financement, affacturage

Damien a débuté sa carrière dans la banque en 1993. Il a dirigé plusieurs centres d’affaires sein du groupe HSBC spécialisés dans le financement des entreprises.

En 2008, Damien a créé sa propre société, Le Comptoir Financier, spécialisée dans le conseil en financement et le courtage en affacturage.

photo Mathieu Drida

Mathieu Drida, spécialité : développement d’entreprise, Internet, e-commerce, médias

Mathieu Drida a développé depuis plus de 15 ans son expertise dans le secteur de l’Internet et des Médias pour des sociétés telles que Noos, Alice, Meilleurmobile.com, 01Net Magazine… De 2000 à 2010 il est intervenu sur des problématiques de business development, marketing et relation client dans des environnements BtoC fortement concurrentiels. En 2010 il est nommé Directeur Général de la société Meilleurmobile.com, 1er site e-commerce de vente de smartphone et de forfaits mobiles, dont il a réalisé le repositionnement stratégique et la cession. A la tête de Meilleurmobile.com, il a acquis une très forte expérience en e-commerce, m-commerce, webmarketing et stratégie digitale.

photo Dominique DRUON

Dominique Druon, spécialité : conseil en gouvernance d’entreprise

Dominique Druon fonde Aliath fin 2011, un cabinet de conseil en gouvernance et recrutement d’administratrices et administrateurs.

Après une expérience de 20 ans à la direction générale France, UK, USA et Middle-East d’Altran, elle est aujourd’hui administratrice indépendante du groupe APRIL et du groupe Le Bélier, membre indépendant du comité de surveillance de la société Alyotech.

Ingénieure, diplômée de l’UTC, et administratrice certifiée de l’ESSEC, business angel au sein du club Finance & Technologie, membre de l’IFA (Institut Français des Administrateurs), de l’APIA (Administrateurs Professionnels Indépendants Associés), de WCD (Women Corporate Directors), du CEPS (Centre d’Etudes Prospectives et Stratégiques), de VoxFemina et du cercle Gouvernance & Equilibre.

Fonds ouverts à la souscription

FIP Industrie & Croissance 2017

FIP Industrie & Croissance 2017

Le FIP Industrie & Croissance 2017 vise principalement à accompagner les PME françaises en phase de développement avec une position de niche (très peu de concurrence).

Le Fonds s’attachera à répondre à 2 grands types de besoins rencontrés par les PME :
– Des opérations de croissance externes proposées par des entreprises générant un cash-flow positif, tel que l’acquisition d’une société en France ou à l’étranger,
– Le financement de sociétés de croissance arrivées à un stade de rentabilité à travers leur besoin en terme de BFR, R&D, ou autre.

L’objectif est de participer, aux côtés des entrepreneurs ou des repreneurs, au financement des opérations et/ou de renforcer les fonds propres de sociétés ayant validé leur modèle économique après une première phase de croissance. Cette participation se fera sous la forme d’augmentation de capital et de quasi fonds propres. Ainsi, la pondération du FIP Industrie & Croissance 2017 sera de 50% en actions et 50% en obligations convertibles.

Le fonds sera investi à 100% en PME éligibles et permet ainsi une réduction ISF au taux maximum de 50% ou d’IR au taux maximum de 18%.

Cet investissement implique notamment un risque de perte en capital. Il convient de prendre connaissance des facteurs de risques décrits dans le DICI et le règlement et s’appuyer sur un conseiller financier, avant tout investissement. L’avantage fiscal dépend de la situation individuelle de chaque souscripteur en contrepartie d’une durée de blocage et du respect, par le fonds, de critères d’investissement. Il est susceptible d’être modifié ultérieurement.